Jean-Jacques_Rousseau_(painted_portrait)
HCA_by_Thora_Hallager_1869-d1bcd6d8-cb2b
Wole-Soyinka.jpg

Thème de l'année

L'enfance

ouvrages au programme :

Jean-Jacques Rousseau, Emile ou de l’éducation (livre 1 et 2), 1762.

Hans Christian Andersen, Contes, traduction par Marc Auchet, 1835.

Wole Soyinka, Aké les années d’enfance, 1984.

« Je pensai que, pour ce que nous avons tous été enfants avant que d’être hommes, et qu’il nous a fallu longtemps être gouvernés par nos appétits et nos précepteurs, qui étaient souvent contraires les uns aux autres, et qui, ni les uns ni les autres, ne nous conseillaient peut-être pas toujours le meilleur, il est presque impossible que nos jugements soient si purs ni si solides qu’ils auraient été si nous avions eu l’usage entier de notre raison dès le point de notre naissance, et que nous n’eussions jamais été conduits que par elle. »

Descartes

"Les historiens, depuis Philippe Ariès (1960), nous ont expliqué que la notion d’enfance est une construction sociale relativement récente en Occident. Par construction, il faut entendre le fait de créer une catégorie sociale, médicale, juridique, selon des âges de la vie. D’autres historiens (Alexandre-Bidon et Lett, 1998) ont fait valoir que cette construction de l’enfance ne devait pas se confondre avec le « sentiment » d’enfance, à savoir les émotions que les individus ont à l’égard des enfants, en particulier vis-à-vis des leurs."

Doris Bonnet

Nous sommes accoutumés à l’idée que l’enfant a progressivement conquis l’attention et la sollicitude du monde adulte, idée que l’on confond, d’ailleurs, avec celle d’un progrès dans la prise en compte de ses besoins et de son éducation. Si le regard sur l’enfant a changé, il ne s’ensuit pas forcément un progrès unilatéral. Nous voudrions poser quelques repères pour la compréhension d’une histoire qui nous a menés d’une certaine cécité à un regard inquisiteur sur l’enfant, pour, peut-être, aboutir à une nouvelle forme d’ignorance de sa réalité, une ignorance bardée de connaissances, d’avis d’experts, d’investissement éducatif. Paradoxalement, l’enfant, devenu visible après avoir été l’objet d’une apparente indifférence, devient maintenant « transparent ».

Dominique Ottavi

9782742758623_1_75.jpg