PREMIERE BIBLIOGRAPHIE

 

distribué à la première séance de tempête cérébrale :

L'amitié dans la littérature.

Lignier et Pages, Les Inimitiés enfantines.

distribué à la deuxième séance de tempête cérébrale :

Olivier Godechot, Les Déterminants sociaux de l'amitié.

 

envoyé par Jean-Loïc Le Quellec :

Plusieurs articles sur l'amitié féminine.

 

Un peu de tout dans cet article (Uffingtonpost)mais s’y trouvent des pistes intéressantes.

 

Penser au «nombre de Dunbar» et aux «amitiés» de type FaceBook.

 

Je joins la contribution de Doja au bouquin de Ravis-Giordani, avec la table des matières de l’ouvrage.

 

Il y a plus de choses en anglais. Je joins aussi deux articles  (1 et 2) de Bettina Beer parus dans des encyclopédies d’anthropologie, le second étant paru après la parution du livre de Sandra Bell & Simon Coleman, devenu un «classique» sur le sujet.

envoyé par Christian :  

Un ami électronique est-il un véritable ami ? Début janvier 2017, la Cour de cassation a donné  une réponse juridique à cette question, évoquant dans un arrêt que « le terme d' « ami » employé pour désigner les personnes qui acceptent d’entrer en contact par les réseaux sociaux ne renvoie pas à des relations d’amitié au sens traditionnel du terme ».

VERBATIM SEANCE DU 1ER OCTOBRE

Amour, amitié, associations, fréquentation des commerçants et des relations quotidiennes : les occasion de contact avec autrui sont nombreuses.

Le sociologue François Héran a publié des analyses à ce propos. On peut les lire ICI.

 

Quand on interroge les Thélémites sur ce qui fait un ami, ils répondent :

  • nos amis nous influencent davantage que notre famille, nous sommes souvent tentés de les suivre et de les imiter ;

  • un ami est celui auquel on fait confiance, avec lequel on peut tout se dire, sans risque narcissique ;

  • les amis sont très importants, précieux et sont toujours là pour nous ;

  • un ami est celui qui nous apporte quelque chose, souvent du réconfort.

 

Mais ils remarquent aussi que de la simple connaissance à l’ami, il y a des degrés… Comment les catégoriser ?

 

On a des amis à l’école, mais aussi via les réseaux sociaux (ces amitiés peuvent aboutir à des rencontres dans la vraie vie) : ces amitiés virtuelles sont nouvelles et donc à étudier.

 

Il existe un article déjà ancien (Carole-Anne Rivière, 2001) sur le téléphone comme outil d’intégration sociale : à lire ICI.

 

Conduisent à se faire des amis via les réseaux sociaux :

  • des intérêts communs

  • une appartenance culturelle commune

  • une langue commune

  • un désir d’apprendre de celui qu’on choisit comme ami (il est alors souvent plus âgé)

 

Christian rappelle que deux définitions contradictoires de l’amitié existent :

  • les êtres les plus dissemblables se complètent et sont amis (Héraclite)

  • un dieu conduit le semblable vers le semblable (Empédocle)

 

La question se pose alors de l’homophilie sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux sont-ils un outil démocratique qui permettent une rencontre égalitaire avec autrui, fondée seulement sur un intérêt commun, ou reproduisent-ils des attachements de classes et de groupes socialement constitués dans la vraie vie ? Un premier tour de table semble attester de la première hypothèse. A suivre...

Capture d’écran 2018-11-11 à 09.34.29.pn

VERBATIM SEANCE DU 26 NOVEMBRE

A LIRE

 

Testart Alain 1999. « Qu’est-ce que l’amitié ? » In : Georges Ravis-Giordani, Amitiés. Anthropologie et histoire, Aix-en-Provence : Publications de l’Université de Provence, p. 29-60.

LE RESUME DE CHRISTIAN

A LIRE AUSSI, TOUJOURS D'ALAIN TESTART...

Échange marchand, échange non marchand

Des dons, des échanges et des autres modes de transferts des biens...

DEC_MERCK_2011_01_L204.jpg

Lire le livre de Pierre Mercklé

et cliquer sur l'image pour découvrir

quelques informations qui y sont glanées.